Logo pour menu

ACCEO-TADEO : rendre accessibles les établissements publics et privés aux personnes sourdes ou malentendantes.

On estime aujourd’hui à 7 millions le nombre de personnes sourdes ou malentendantes en France. Comment aider ces 10% de la population à sortir de l’isolement social ? Une situation aggravée pendant la pandémie de COVID-19, les masques interdisant toute possibilité de lecture sur les lèvres.

C’est ici qu’intervient ACCEO-TADEO, solutions développées par la société Delta Process, une PME du Val-de-Marne. L’histoire de cette entreprise remonte à 1993 avec la création par Hervé Allart de Hees fondateur et président actuel, d’une 1re activité, l’architecture commerciale, bien loin donc de la problématique des malentendants.

SFR, un de leur client, leur demande en 1999 s’il leur est possible de créer un avatar, un personnage interactif destiné à déporter leur service client en magasin, avec si possible la prise en charge de quelques langues étrangères… Au cours de ce projet, l’entreprise découvre que les premiers utilisateurs du téléphone portable en France étaient les personnes sourdes avec le SMS.

De ce constat est né en 2007 TADEO, une solution permettant l’aménagement de poste d’un collaborateur sourd ou malentendant afin que ce dernier puisse être autonome dans toutes les situations de son quotidien professionnel (recevoir et passer des appels, participer à des réunions, visio-conférence…).

ACCEO est la seule solution aujourd'hui qui existe en France, et à l'international, qui met le citoyen sourd ou malentendant au même niveau que l'entendant en termes de droit et de communication.

Julien Allart, Directeur d’ACCEO.

Depuis 2012, ACCEO permet aux personnes dont l’acuité auditive est faible ou absente d’échanger avec tous établissements publics ou privés ayant souscrit à la solution. « ACCEO est la seule solution aujourd’hui qui existe en France, et à l’international, qui met le citoyen sourd ou malentendant au même niveau que l’entendant en termes de droit et de communication. », affirme Julien Allart, son Directeur.

ACCEO offre la possibilité aux personnes sourdes ou malentendantes d’exercer leur droit de consommateur et de citoyen et donc d’être reçu dans un ERP, une mairie ou encore contacter le service client d’un magasin. TADEO et ACCEO partagent les mêmes technologies développées en interne et donc 100% françaises et fêtent respectivement cette année leurs 15 et 10 ans d’existence.

Le public comme le privé

Une ville cliente d’ACCEO rend accessible de fait les activités physiques et téléphoniques de tous les établissements et services sous sa compétence sans aucune limite, sauf à tenir compte des horaires d’ouverture : du lundi au vendredi de 9h00 à 17h30 sans interruption et le samedi de 9h00 à 12h30.

Le prix de l’abonnement étant lié au nombre d’habitants de la commune, il ne constitue pas un frein pour les plus petites d’entre-elles. « Aujourd’hui nous équipons 15000 villes, 55 départements et tous les ministères et services de l’État », précise Julien Allart. Des partenaires publics qui représentent 50% de leur clientèle, l’autre moitié relève du secteur privé avec de grands groupes de l’agroalimentaire, de l’assurance-prévoyance, de la banque comme le réseau Allianz, de grandes enseignes à l’instar de Fnac-Darty, Ikea, H&M ou encore Boulanger. Là encore, les forfaits dépendent de la taille des souscripteurs : « un boucher paie 95 euros à l’année pour notre solution ACCEO. Ce n’est donc pas une question de coût, mais de volonté. »

Dans la pratique

Pour accéder aux services d’ACCEO, l’utilisateur peut passer par le site internet du partenaire ou par l’application mobile dédiée et téléchargeable gratuitement. Une fois la commune ou l’entreprise partenaire choisie, la personne malentendante ou sourde peut sélectionner un service spécifique : police municipale, crèche, état civil, etc. pour les démarches administratives ou le service client d’un établissement bancaire par exemple. Il lui reste ensuite à sélectionner le mode de conversation dont elle a besoin, ce qui lui permet de se connecter en temps réel et à distance à une plateforme de visio-interprètes LSF (Langue des Signes Française) ou d’e-transcripteur (sous-titrage en temps réel des propos de la personne entendante) ou encore de visio codeurs LfLC (Langue française Parlée Complétée).

Pour obtenir un des collaborateurs ACCEO, le temps d’attente pour la personne sourde ou malentendante est en moyenne de moins de 30 secondes. « Passé ce délai, le taux d’utilisation de la plateforme est divisé par deux, voire même par six au-delà d’une minute de décroché. », confie le Directeur. 

En dehors des heures d’ouverture de la plateforme, une transcription automatique est proposée aux cas d’urgence. « La qualité n’a rien à voir avec celle procurée par l’intervention humaine », reconnaît M. Allart, « mais cela permet de faire tomber la première barrière de communication. »

Pour les personnes qui ne disposent pas forcément d’un smartphone ou pour les personnes âgées peu familiarisées avec les nouvelles technologies, l’application ACCEO PRO permet aux magasins ou aux institutions de les accueillir et de se connecter en temps réel à la plateforme ACCEO.

ACCEOLangues, la dernière offre développée par l’entreprise et créée en 2017, basée sur la même technologie et savoir-faire métier, permet de répondre au besoin croissant des agents municipaux susceptibles d’échanger avec des personnes entendantes non francophones. Adoptée avec succès par la ville de Marseille, cette solution est en cours de déploiement à Paris.

Briser le monde du silence chez les seniors

Poursuivant sa mission d’ouvrir le monde aux personnes isolées, la prochaine étape pour ACCEO s’appelle ACCEO Senior. Déclinaison des solutions antérieures, cette nouvelle application viendra accompagner les personnes âgées dans les EHPAD pour faciliter leur communication avec l’extérieur et briser l’isolement qui peut exister dans un établissement de soin. Une expérience pilote concluante, menée à Maury dans les Pyrénées-Orientales, conforte le dirigeant dans cette voie : « Cela fait partie de l’ADN de toute l’entreprise et de toutes nos équipes. On a vraiment besoin qu’il y ait ce sens à notre activité, sinon cela ne nous intéresse pas. »

Acceo-Tadeo était présent au forum de l’emploi organisé par la ville de Vincennes le 15 novembre 2022 à l’occasion de la semaine européenne de l’emploi des personnes en situation de handicap SEEPH.

Un problème de parcours de formation

FFA - Fédération Française de l’Accessibilité.

En France le nombre d’interprètes en langue des signes n’évolue pas et reste désespérément à 400. La raison de cette stagnation ? Un problème de formation avec un seul Master et avant lequel les étudiants doivent s’orienter vers des licences qui n’ont rien à voir avec l’interprétariat. Afin de créer un plan métier attractif pour combler ce «trou dans la raquette» et résoudre cette pénurie chronique face à des besoins toujours croissants, ACCEO-TADEO ont créé en janvier 2022 avec des confrères du secteur la FFA – Fédération Française de l’Accessibilité. Leur autre cheval de bataille est d’étendre l’obligation d’accessibilité du public au privé, où pour le moment seules les entreprises réalisant plus de 250 millions d’euros de chiffre d’affaires sont concernées.

Partager:

Nos dernières actualités

Autres Actualités d'intérêts

MEDEF De L'EST Parisien